Photo
Huile

Né à Nantes en 1942, très jeune il est bercé dans un milieu où la peinture tient une place privilégiée. Il est habité par le virus de la peinture transmis par ses deux grands-pères reconnus comme peintres et dessinateurs très avertis.

Adolescent, attiré par ce magnétisme naturel, il fréquente déjà les galeries Nantaises où sont exposés les grands peintres de l’époque : Derain, Bazaine, Bouchaud, Dufy, Ferrand, etc

Vient un jour d’été en 1954, il a douze ans, quand son père l’initie à cet art si exigeant qu’est l’aquarelle.

“C’est miraculeux” tel est le souvenir très précis que Franck Sordot a gardé de ce moment où il a découvert qu’il était possible de faire naître un paysage avec une telle économie de moyens : un peu d’eau, des couleurs et du papier.